Vincent Hoarau

Modératrice de NaHaiWriMo en français, Février 2018, 2019

1. Quand avez-vous commencé à écrire des haïkus ?
1. J’ai découvert le haïku en lisant « Fourmis sans ombre » et j’ai fait la rencontre des grands auteurs japonais. Je suis aussitôt tombé amoureux de cette forme poétique et j’ai voulu en apprendre davantage. J’ai commencé par lire beaucoup d’auteurs classiques, puis je me suis rendu compte que le haïku existait un peu partout dans le monde, notamment en France. Je dirais que les auteurs qui m’ont le plus influencé sont des auteurs contemporains : Damien Gabriels, Gilles Brulet, Michel Duflot, Danielle Duteil et beaucoup d’autres. J’aime la simplicité (apparente) de leur écriture, leur humilité teintée d’humour et de tendresse.

2. Dites-nous en plus sur vous.
2. J’ai 45 ans. Je vis à Lyon. Mais je suis sur le point de déménager à la campagne, en Bourgogne. Sans doute l’inspiration viendra-t-elle davantage là-bas. J’anime un forum sur les réseaux sociaux consacré au haïku (Un haïku par jour) et je tiens un blog plus ou moins régulièrement (http://vincent-calebasse.blogspot.fr/). J’ai plusieurs projets concernant le haïku mais je souhaite également explorer d’autres formes poétiques.

3. Qu’est-ce que le NaHaiWriMo représente pour vous ?
3. J’ai découvert NaHaiWriMo il y a plusieurs années maintenant. En tant que lecteur, j’aime être surpris et séduit par le point de vue des autres auteurs. En tant qu’écrivain, j’apprécie la gymnastique intellectuelle que cet exercice déclenche. Celui ci est souvent assez difficile mais on parvient à de belles choses en puisant profondément dans ses souvenirs.

4. Quel conseil donneriez-vous aux débutants dans la pratique du haïku ?
4. Quel conseil donnerais-je à des novices ? Écrire simple. Chercher la brièveté sans toutefois compter sur ses doigts. Ne pas trop intellectualiser et essayer de suggérer plutôt que dire. Évoquer la nature, ou en tous cas des choses concrètes plutôt que des abstractions. Et puis être humble. Honnête et humble.

5. Pouvez-vous partager avec nous trois de vos haïkus favoris ou votre meilleur haïku ?

ce matin d’hiver

il renonce à arracher
ses cheveux blancs

                L’eau sur la feuille de songe, 2017

croissant au beurre
une envie de mordre
son épaule nue

                Nu, 2011

son bébé contre lui
comme la bogue enveloppe
la châtaigne

                Silences, 2016

NaHaiWriMo en français daily writing prompter for February 2018, 2019

1. How did you get started with haiku?
I discovered haiku by reading Fourmis sans ombre where I met the great Japanese writers. I instantly fell in love with this poetic form and decided to learn more about it. I started reading a lot of haiku classics and I realized that haiku existed all over the world, especially in France. I would say that the authors that influenced me the most are contemporary writers, such as Damien Gabriels, Gilles Brulet, Michel Duflot, Danielle Duteil, and many more. I like the (apparent) simplicity of their poems, the humility tinged with humor and tenderness.

2.
Tell us more about yourself.
I am 45 years old. I live in Lyon. But I’m about to move to the countryside in Burgundy. No doubt inspiration will come more there. I host a forum on social networks devoted to haiku (Un haïku par jour) and I keep a blog more or less regularly (http://vincent-calebasse.blogspot.fr/). I have several haiku projects but I also want to explore other poetic forms.

3.
What does NaHaiWriMo mean to you?
I discovered NaHaiWriMo many years ago now. As a reader, I like to be surprised and seduced by the point of view of other authors. As a writer, I appreciate the intellectual gymnastics that this exercise triggers. It can often be rather difficult but one reaches beautiful things by drawing deeply from one’s memories.

4.
What one piece of advice would you offer to those who are new to writing haiku?
What advice would I give to novices? Write simply. Seek brevity without counting syllables on your fingers. Do not over-intellectualize, and try to suggest rather than say. Evoke nature, or at least concrete things rather than abstractions. And then be humble. Honest and humble.

5.
Please share three of your favourite or best haiku.

this winter morning
he gives up snatching
his white hair

                L’eau sur la feuille de songe, 2017

croissant
a desire to bite
this naked shoulder

                Nu, 2011

his baby against him
as the bug wraps
the chestnut

                Silences, 2016